Allez, va Jannot attaque !

C’est mon dernier jour.
Comme le temps passe !
Et que se passe-il ?
Rien !
C’est ma dernière nuit.
Et pas de femme dans ma chambre
Pour m’attendre.

Quand les gens
Tous les gens
Pensent que je suis fou.
Quand les gens courent, courent
Après leur travail, au bien être.
Les uns plus vite que les autres,
Quelques fois, j’y pense.
Pensées dures qui durent
Voir au revoir
Quelques fois j’y pense
Dans les métros
Je pense à quelle femme
Aimer avec mon cœur fragile.

Pas de nouvelle
Rien.
Que le temps par ce temps
Temps de fumée enfumée
Trottoir en trottoir
Le ciel ne parle pas aux oiseaux
Les rivières vaguent en vagues
L’histoire d’amour
Au téléphone bleu
Comme le ciel
Comme le sang amoureux.

Femme dans la douche
Femme dans sa fumée
Dis- moi, redis-moi
Dis- moi dans un souffle
La tendresse.

Face à cette fille
Face de rien savoir de quoi
Les solitaires en solitaire
Marchent
Je marche sans lumière
Face à cette fille,
Je regarde les ombres de ses rêves
Se dessiner dans la fumée
D’une vie en vie.

[field author]
Avatar