Un sifflet et une paire de menottes fichent le camp.
Ils quittent le commissariat et partent prendre l’air.
Le sifflet siffle.
« Tiens, vous êtes tout jouasse ! dit la paire de menottes, vous n’êtes pas un oiseau quand même ?
– Et vous, la paire de menottes, que faites-vous, quand ça va mal ?
– Je pince !
– Et les gens font :Aïe !

La paire de menottes et le sifflet, en ballade, rencontrent un rouleau de cellophane.
Le sifflet :
– Que faites-vous rouleau de cellophane ?
– J’enveloppe les aliments, et vous ?
– Moi, je siffle, je contrôle !

Le rouleau de cellophane :
– Bon, je continue ma route, et il se remet à chanter : lalala….

Et c’est là que le sifflet et la paire de menottes tombent sur un agent de police.
– Que faites-vous là ? vous n’êtes pas au commissariat ?

Le sifflet sifflote, les menottes grelottent, comme si de rien n’était.
– Vous allez me faire plaisir de rentrer au commissariat et de faire votre rapport ! »

Fin de fugue.

[field author]