« Si la vie n’est qu’un passage, sur ce passage, au moins, semons des fleurs … » Montaigne.
Françoise en a semé des brassées pour les offrir à qui les voulaient bien. Ses « amis » se comptent à la pelle, et s’ils n’ont pas donné ou pas su donner, ils ont reçu .
Comme un soleil, elle a réchauffé tous ceux qu’elle a rencontrés .
Je revendique être une de ses amies, mais comme peuvent le prétendre tant de personnes qu’elle a croisés et notamment tous les Papotins : Arnaud, Thomas , Aleksandar …
Elle a été présente dans les moments heureux, à Los Angelès, à l’Elysée pour l’interview du Président Chirac, à tous les comités de rédaction du Papotin pendant de nombreuses années, mais aussi dans les moments douloureux auprès de Carole à l’hôpital.
Il ne s’agissait pas juste d’un engagement citoyen, mais avant tout humain, fait de partage, d’écoute, sans compter.
Sans doute sa fille Charlotte lui a ouvert les portes de la « différence », mais sa personnalité enjouée, chaleureuse, intelligente, dynamique, a permis que son engagement ne soit pas un combat, mais une défense de valeurs dans une démarche humaniste.
Les « Papillons blancs » de Bretagne dont elle était Présidente, l’Aprahm-Autisme, Fenêtre sur la Ville, le Futur Composé en ont été les témoins.
C’est une si belle harmonie quand le dire et le faire vont ensemble.
Françoise Jousselin a tiré sa révérence en janvier 2015 sans crier gare…nous laissant sur le chemin, un peu groggy …
Elle reste présente dans nos coeurs.
C’est juste un Au Revoir à « la Grande Dame du Papotin », comme nos jeunes aimaient l’appeler.
Merci pour tout ce qu’elle a pu nous « transmettre » pour continuer le chemin…
Catherine Allier