Shirley et Dino sont des amis de Howard Buten : Ils ont joué en première partie du clown Buffo au Théâtre du Ranelagh. Et c’est tout naturellement qu’il les a accompagnés à la rencontre des Papotins.

[nx_slider source= »media: 1615,1619,1621,1622,1626″ limit= »5″ link= »post » title= »no »]


Florent : Quel est votre nom complet ?

Dino : Gilles Benizio

Shirley : Corinne Benizio parce que je suis mariée.

Alexandre : Depuis combien de temps êtes-vous en duo de comique ?

Dino : Depuis 1983, le premier spectacle, ça fait 23 ans.

Yann D. : Quand est-ce que tu as tourné le film ?

Shirley : Il s’appelle Cabaret Paradis et il n’est plus dans les salles.

Dino : Il sortira en DVD en octobre.

Florent : Pourquoi ça n’a pas été distribué plus longtemps ?

Shirley : Ah parce qu’il n’a pas eu beaucoup de succès, le gens n’ont pas aimé.

Florent : Pourtant je crois que les critiques étaient bonnes.

Dino : Oui les critiques étaient tout à fait correctes mais le public n’y a pas été. C’est comme ça.

Yann A. : Qu’est ce qui a fait l’image ?

Shirley : Pour le film ?

Yann A. : Ouais. Pour ressortir la couleur du noir et blanc ?

Shirley et Dino : En couleur, en couleur.

Shirley : Elles sont très belles les images parce que ça se passe dans un cabaret. Donc il y a des jolis costumes, il y a des rideaux de broderies, des paillettes. (16’35 »)

Florent : Est-ce que vous avez fait le conservatoire ou le cours Florent ?

Howard : Excellente question.

Shirley : Non, pas du tout.

Florent : Où est-ce que vous vous êtes formé ?

Dino : À Rouen, dans la rue au départ. Sur les terrasses de bistrots et puis tout ça. Et on a fait des stages de formations sur un thème. On a fait du clown, on a fait de la tragédie, de la comédie.

Howard : Tu as fait de la tragédie ?

Dino : C’est vrai que pour nous faire de la tragédie…

Florent : Est-ce que vous avez déjà eu des rôles sérieux ?

Dino : Pas vraiment non, on fait plutôt dans la comédie.

Matthias : Dans le spectacle que vous avez faites, c’était donc vous qui jouez Shirley et Dino ?

Shirley : Oui, c’est nous. Oui on est déguisé.

Matthias : Vous jouez Shirley et Dino ?

Shirley : Oui alors pas en ce moment, au mois de septembre on remontra sur une salle de théâtre.

Yann A. : Comment ça s’appelle ?

Shirley : Le spectacle ? Ça s’appelle Shirley et Dino.

Howard : Ce qui est intéressant c’est le fait que cette femme a un nom dans la vraie vie. Elle a un autre nom quand elle est sur la scène. Elle parle différemment quand elle est sur la scène que maintenant devant vous. Même chose pour ce monsieur. Quand il est sur scène il a une certaine voix, il s’habille autrement.

Olivier : Un peu de la même façon que là en ce moment.

Howard : Alors c’est quoi ça ? Ça veut dire que chaque personne est deux personnes ?

Yann A : Oui.

Howard : Chaque personne est deux personnes très différentes ?

Matthias : Deux personnes différentes.

Howard : Et est-ce qu’il y en a parmi vous qui est deux personnes différente en même temps.

Melchior : Non !

Driss : Ça me rappelle la remarque de notre ami Alexandre quand il a dit à la fin de ton spectacle : « Buffo m’a beaucoup déçu, j’espère que Buten non. » (Rires général).

Alexandre : J’attendais que tu la ressortes celle-là.

Florent : Est-ce que le théâtre vous plaît plus que le cinéma ou est-ce que c’est l’inverse ?

Dino : Moi je préfère la scène au cinéma.

Florent : Pourquoi ?

Dino : Parce que la scène c’est vivant, c’est tout de suite, c’est le contact avec le public. Et le cinéma on est souvent, on joue des petits bouts de scène. On commence par la fin et on joue un scène au milieu. Il y a beaucoup de problème technique.

Florent : Où a eu lieu le tournage ?

Dino : À Paris, à Marne-la-Vallée.

Yann A. : Qui est-ce qui a fait la musique ?

Dino : C’est un musicien qui s’appelle Gilles Douieb. C’est un musicien qui a 54 ans. Ca fait 35 ans qu’il fait de la musique, il connaît tous les styles de musique. Ça fait 20 ans qu’on le connaît et qu’on travail avec lui.

Yann A. : Et vous avez fait un CD ?

Dino : Oui.

Yann A. : Et vous avez fait une cassette ?

Dino : Du CD on peut faire une cassette.

Yann A. : Et c’est quoi le prix ?

Dino : Je sais pas le prix, mais ça doit être dans les prix normaux de vente à la Fnac.

Paola Z. : Mais elle, elle est dans Shirley et Dino. Elle le dit à lui, elle lui dit : arrête !

Shirley : Oui c’est vrai. Uniquement parce qu’il m’embête.

Howard : Est-ce que tu peux imiter Shirley ?

Paola Z. : Oui mais j’ai oublié. Ça fait combien de temps elle joue Shirley ?

Shirley : Houlàlà, ça fait longtemps. Ça remonte en 1987, c’est à dire maintenant…

Florent : 19

Shirley : Ouais bravo, 19 ans.

Paola Z. : J’ai aimé ton costume avec.

Shirley : Tu aimes ça ?

Paola Z. : Moi ça m’a fait rire.

Alexandre : Justement, étant donné qu’il y a pas de mal de temps que vous jouez, est-ce que il n’y a pas une lassitude qui s’installe ?

Shirley : Ah ! Écoute on n’a pas fait que ça pendant 19 ans. On a fait ça il y a 19 ans, puis après on s’est arrêté et après on a fait un autre spectacle où on était pas Shirley et Dino. Moi je m’appelais Zaza, lui il s’appelait Edmond. On avait d’autres comédiens avec nous. On racontait une autre histoire différente. Après on a fait encore un autre spectacle avec d’autre comédien. Il s’appelait Eddy dans ce spectacle.

Yann A. : C’est pas un clown ?

Shirley : Oh, il faisait rire mais c’était pas un clown. Moi je m’appelais Rosa. Et puis après on a eu…

Yann A. : Est-ce que ça leur arrive qu’il raconte des histoires ?

Howard : Aux enfants et aux adultes.

Dino : Oui.

Shirley : La plupart du temps on raconte des histoires drôles

Yann A. : C’est quoi comme histoire ?

Dino : Ça dépend, ça change.

François : Non, j’ai encore des questions à poser. Votre école de théâtre que vous avez faites ?

Dino : On a pas fait d’école proprement dite. On a fait des stages avec des professeurs de théâtres et surtout on a rencontré, au théâtre du soleil, Arianne Mouchkine.

François : La dernière question à poser : quel est votre sketch ?

Dino : Notre sketch préféré de notre spectacle ?

François : Oui, votre sketch préféré de votre spectacle.

Dino : Moi c’est la grande illusion quand je disparais.

François : Et vous Shirley ?

Shirley : Moi qu’est ce que je préfère ?

François : Dites-nous madame.

Shirley : Les animaux.

François : Les animaux. Et bien moi je vous aurais dit Howard que j’adore beaucoup les animaux !

Howard : C’est bon à savoir. Et ton animal préféré ?

François : Mon animal préféré, je préfère me transformer en chien parce que moi je chasse des chats !

Shirley : Tu les aimes pas les chats ?

François : Non, je les déteste !

Howard : Et quand tu te transforme en chien, c’est quel type de chien ?

François : Un chien de bonne race.

Howard : Un chien qui va à la chasse.

François : C’est exactement ça !

Paul : Les déguisements ils sont un peu bizarre.

Shirley : Tu trouves ? Pourquoi ils sont bizarre ?

Paul : Les noeuds papillons, c’est pour des mariages.

Shirley : Il n’y a pas que pour les mariages que l’on met un noeud papillon.

Paul : Pourquoi ?

Shirley : Pour faire beau, comme on va sur scène, nous on a envie d’être beau. Tu trouves pas qu’on soit beau ?

Paul : Qui c’est qui fait les déguisements ?

Shirley : Alors la robe, c’est ma maman qui l’a faite.

Driss : Ah, on a un scoop.

Shirley : Et le costume de Dino on l’a acheté au marché aux puces. Tu sais ce que c’est ? C’est là où on vend les vieux habits, déjà usés. C’est des habits qui ont déjà été mis par d’autre gens et qui n’en veulent plus. Et c’était une vieille veste qu’il a acheté.

Howard : Elle est encore en bon état !

Shirley : Et tu les aimes pas beaucoup les costumes ou tu les aimes bien ?

Paul : C’est à dire c’est le noeud papillon.

Shirley : Tu voudrais qu’il mettent quoi, une cravate ?

Paul : Ca fait cimetière. Avec de la couture il pourrait mettre un assemblage. (1h03)

Shirley : Un assemblage, holala, tu t’y connais toi en costume.

Driss : Il vous voit.

Shirley: Oui bien sûr il est très attentif. Et la robe rose ça va ?

Paul : On dirait un bonbon.

Shirley : Ouais, je trouve plus qu’on dirait une fleur, non ? Toi tu trouve que c’est plutôt bonbon. Ça t’y fait penser.

Paul : Sur le costume, il a une petite fleur.

Shirley : De Dino, ah oui.

Driss : Il a une petite fleur sur la pochette.

Paul : Vous chantez à la télé ?

Shirley : On chante, pas très bien, mais on chante.

Charlie : Vous chantez quoi ?

Shirley : On chante biche au ma biche.

Paul : Il chante pas vos enfants quand même ?

Shirley : Mes enfants ils chantent.

Dino : Tout ce qu’il y a en ce moment. Des vieilles chansons aussi.

Shirley : Mais nous qu’est-ce qu’on chante ?

Driss : Charlie qu’est-ce qu’il chante sur scène ?

Charlie : Je sais pas.

Paul : Pourquoi vous passerez plus à la télé ?

Shirley : On a plus envie de faire des sketchs, on a du mal à avoir des nouvelles idées.

Dino : C’est à dire, nous on a toujours travaillé comme ça : on fait un spectacle, Shirley et Dino. On refait un autre spectacle, Shirley et Dino. On arrête, on refait un nouveau spectacle. Là on arrête Shirley et Dino pendant un bout de temps, on va faire un nouveau spectacle. Et puis on reprendra peut-être dans quelques années, si on a envie. Dans 2-3 ans peut-être.