Je ne suis pas un pochtron
Je ne bois pas comme Renaud
Je m’abreuve de boissons sans alcool
Sans modération mais raisonnablement

Je suis un véritable amateur
À tel point que j’en deviens accro
Sans être enivré pour autant
Sans prendre de cuite et de migraine

C’est comme un plaisir sucré
À la fois doux et savoureux
J’en consomme de temps en temps
Tout en faisant attention à moi

Même si ça me désaltère pas
Je me laisse aller à la tentation
Comme si moi-même je me disais
« Fais-toi plaisir c’est le week-end »

À La Closerie des Lilas je m’installe
À la table de mon idole Renaud
Avec un verre de diabolo menthe
Ou d’un cocktail sans alcool

Je lézarde et je me prélasse
Je regarde le temps passer
Même avec un coca light
Ou encore une petite Vittel

À Montmartre ou à Bercy
En compagnie de ma chérie
Au Wepler ou à la Mère Catherine
Ou encore face au Parc de Bercy

Je me prends un Virgin Mojito
Ou alors un Virgin Colada
Dont je m’imbibe à volonté
En aspirant avec une paille

Chez moi ou chez mes parents
Je m’écluse de bière sans alcool
De Tourtel Twist à n’en plus finir
À l’apéritif comme au dîner

Au restaurant c’est pareil
Je me prends une Heineken
Une Kronenbourg ou une 1664
Blonde 0% fraîche et houblonnée

La mousse monte dans ma pinte
Dans ma bibine non alcoolisée
À chaque fois que je me sers
Je ressens la fine amertume

Manquerait plus que je goûte
Une Leffe ou une Desperados
Et je finis d’écrire ce poème
Sans ivresse et avec sobriété

Thomas Carrasqueira