Le festival d’Avignon, je le connais bien. J’y ai déjà présenté mon spectacle de clown et de temps en temps autres choses encore. Parfois il est méchant, ce festival, je trouve, il faut réussir, sinon on échoue ; et échouer, ça crée de la tristesse, surtout devant tout un festival, et créer un Festival de tristesse, j’y tiens pas.

Ce qui était bien cette année, c’est que la question n’était pas là. On était à Avignon, mais pour moi le festival était ailleurs : chez nous. Pas là où on habite, mais là où on est. Il se trouve que c’était au même en endroit que le festival d’Avignon ; (vas comprendre les hasards). Et il se trouve que c’était bien tombé. On n’a pas échoué, on a triomphé au festival d’Avignon. C’était bien. Mais l’important, chez qu’on a triomphé chez nous, là où on est.

C’est mieux.

[field author]
Howard B.