Monsieur le Rédacteur en chef,
Les choses qui me fâchent sont nombreuses.
On ne comprend pas pourquoi, dans mon entourage proche, je rouspète mais les raisons sont pourtant évidentes.
Ce qui me fâche est de ne pas pouvoir me débrouiller tout seul dans certains qestes de la vie quotidienne.
Je suis énervé quand mon entourage familial n’écoute q’un quart de ce que je dis.
Tu me fâches toi aussi de temps à autre quand tu me commandes des textes et que ce que je te rends ne te satisfait pas. Je n’ai donc pas envie de continuer à produire.
Je suis consterné par le fait que l’histoire des appartements n’avance pas car cela devait être pour cette année mais a été repoussé à je ne sais quand.
Cela me fait dire que cela ne se fera jamais ou quand je serai très vieux.
Ce qui m’agace également est quelquefois d’avoir un problème et de ne pas trouver la solution.
La solitude me fâche aussi.
Je suis furieux quand les rendez-vous de médecins qui me concernent sont pris à ma place.
Pour moi, cela signifie que je ne suis pas capable de m’en occuper.
Ce qui m’indigne est aussi quand on va faire des courses d’y passer trois heures.
Je pense que tu as un éventail suffisant des choses qui m’énervent.
En te disant au 9 septembre, j’espère que tu auras mon message et qu’il te conviendra.

[field author]
Alexandre