Alexandre B : Emmanuelle disait tout à l’heure très justement que la Déclaration des Droits de l’Homme a été faite en 1948. C’est un truc très important puisque ce qu’on dit aussi et ça c’est très vrai la liberté des uns commencent là où s’arrête celle des autres, ça veut bien dire ce que ça veut dire, mais tout homme a des droits mais aussi des devoirs, il ne faut pas l’oublier ça !

Driss : Quel est le droit qui te tient le plus à coeur ?

Alexandre B : J’en ai pas de particulier, on a le droit de faire du sport, on le droit de regarder, le droit de dire jusqu’à un certain point, je précise, jusqu’à un certain point, ce qu’on pense. Il ne faut pas non plus que ça entrave la liberté de l’autre.

Arnaud : Moi je respecte l’autre, mais je revendique le droit de faire la cours à une fille si elle est d’accord, c’est à dire de draguer les filles si elles sont d’accord.De préférence des jeunes filles de 23 ans. Si une jeune fille voulait que je la chatouille sous les pieds, il faudrait qu’on lui retire ses chaussettes. j’ai le droit aussi de ne pas manger trop de chocolat pour ne pas grossir, j’ai le droit d’en acheter de temps en temps si j’ai une petite faim puisque j’en ai profité l’autre jour qui était un dimanche. J’ai aussi le droit de tutoyer les gens qui veulent bien que les tutoies, je demande toujours l’avis des gens là-dessus.J’ajoute encore qu’on a plus le choix quand on a le droit et que c’est plus agréable, et qu’on a le droit de faire les rêves qu’on veut et de s’habiller comme on veut !

Laurent : L’Elysée c’est perlimpimpim. C’est ton droit de travailler comme tout le monde, de faire de la couture, des napperons, faire des cerises, on a le droit de jouer, on a le droit d’écouter de la musique

Thomas L : On a le droit d’enlever des angoisses ?

Laurent : Le droit d’écrire des choses. C’est vrai d’être protégé dans le concert où on est encerclé. Le droit d’être en forme, d’être en bonne santé. C’est de lire des livres de chercer le pain le dimanche, de parler avec Annie M, mon infirmière, de parler avec le Dr Joelle Caron Zeitoun, pour communiquer avec soi-même.

Emmanuelle : On a tous les droits mais pas celui de tuer.

François B : Je ne suis pas d’accord avec elle, on a le droit d’aller en prison.

Florent : James Bond a le permis de tuer. Quand au droit de s’habiller à sa guise, c’est un peu égoïste, car il faut penser au soldats qui sont obligés de mettre un uniforme.

Thomas : Tuer ce n’est pas bien , ce n’est pas bien du tout! c’est grave. Quand on tue, on va en enfer

Florent : James Bond c’est l’exception qui confirme la règle.

Nadeige : On dit par exemple, qu’on n’a pas le droit de faire du mal, si tu regardes dans chaque être humain quel qu’il soit il y a toujours une part de bon et de mauvais et quand on dit que les gens normalement doivent se respecter les uns les autres, c’est un droit mais c’est avant tout un devoir . On dit souvent que le respect c’est ne pas être violent, être poli, mais il y a toujours une part de violence chez les gens.

Alexandre B : On a le droit de causer mais le devoir d’écouter l’autre.

Stephane : Le grand Requin Blanc a le droit d’être comme il est. C’est la nature qui l’a faite comme ça. Il a le droit . On a le droit d’aimer. On a le droit de chanter gaiement.

Florent : Il y a un roman qui s’intitule « Le droit d’aimer et le droit de mourir ». puisqu’on parle de la déclaration des droits de l’homme, il ne faut pas la confondre avec la déclaration Universelle de 1793, cette année là, il y a eu aussi une déclaration des droits de la femme, elle commence ainsi : « la femme est libre est égale à l’homme en droit.. » Il y a aussi la déclaration des droits de l’enfant. Je pense aussi à Lilith, qui était la première compagne d’Adam, Dieu la faitr remonter au ciel parce qu’elle se disputait avec lui, elle voulait être son égale.

Emmanuelle : Pourquoi, il y a eu cette Déclaration en 1948 ? Il y a bien une raison précise.

Laurent : Le Droit de l’Homme, c’est le droit de préparer son avenir, c’est le droit d’être intelligent, le droit d’être bien dans sa peau, d’être généreux, de connaître bien les gens.

Florent : Le KuKluxKlan est né de là.

Laurent : Tu n’es pas responsable. Quand on n’est pas d’accord, c’est qu’on ne peut pas faire autrement !

Florent : Je pense aux manifestations pendant lesquelles plein de gens ont laissé leur vie.

Steeve : Bill Clinton a fait des choses interdites à Monica. Il n’a pas le droit.

François D : J’ai le droit de dormir dans le minibus. j’ai le droit d’aimer le choux-fleur, d’aimer la salade.

[field author]
Texte collectif