Cher Driss,
J’ai vécu ce matin là un moment précieux.
Au milieu d’un vécu parfois douloureux mais vrai. « La lucidité est la blessure la plus rapprochée du soleil » dit René Char.
Il faut dire qu’avec vous et Howard, on se sent porté par une grande vague de fraternité et de confiance. Et, à notre tour, protégé!

Il y a des siècles et des siècles,
les hommes ne pensaient qu’à se battre, qu’à s’entretuer.
les dieux s’en émurent, ils se réunirent.
« Envoyons leur un dieu. mais quel dieu leur envoyer? Envoyons leur un dieu à leur image. »
Les hommes le tuèrent, car ils ne supportèrent pas d’être dominés.
Les dieux s’inquiétèrent, se réunirent de nouveau.
« Envoyons leur le dieu d’amour »
Les hommes le tuèrent. Car ils ne supportèrent pas l’emprise de l’amour.
Alors les dieux décidèrent d’envoyer un dieu qui n’avait jamais été envoyé en mission, un dieu qui posait des questions sur l’éternité :
Le dieu s’est avancé, étonné, au milieu des hommes.
Alors, les hommes se sont eux même étonnés de voir un dieu si démuni, si naïf.
– Alors?
– Alors, ils ont oublié de le tuer.
– Alors?
– Alors, ils ont commencé à se poser des questions.
– Et alors?
-… ils sont devenus des chercheurs.

Philippe Avron,
29/10/98