+-

Comme le disait Jacques Prévert
« Paris est tout petit pour ceux
Qui, comme nous, s’aiment
D’un si grand amour » à Arletty

Il écrivait également sur Paris
« C’est là sa vraie grandeur
Tout le monde s’y rencontre
Les montagnes aussi »

Il semblerait de plus selon lui
Qu’un beau jour l’une de ces collines
Ait accouché d’une petite souris
D’après Prévert c’est le parc Montsouris

Il racontait qu’en son honneur
Les jardiniers ont tracé ce jardin
Il y consacra un poème d’amour
Qui a une structure très forte

Ce livre où Jacques Prévert
Raconte Paris à sa manière
M’inspire et me donne envie
De prendre ma plume et d’écrire

Ce tout nouveau poème sur Paris
Accompagné de mon esprit poétique
J’évoque cette ville à ma façon
Sa beauté et ses monuments

Jacques Prévert décrit son enfance
Passée à Saint-Germain-des-Prés
Près du Jardin du Luxembourg
Où il se réfugiait après l’école

Il vivait dans un hôtel sale
Où le poêle y est tout rouge
Puis rue de Vaugirard près de l’Odéon
Le logement y est plus petit qu’à Neuilly

Moi ma vie parisienne a commencé
Près du Parc Georges Brassens
Elle continue près de Montparnasse
Où j’ai l’habitude de fréquenter ses cafés

Jacques Prévert rédigeait également
Qu’un très vieux garçon du Dôme
Psalmodiait sa commande d’une voix
Vétuste, trébuchante et tonitruante

Aujourd’hui cette grande institution
Située à l’angle de la Rue Delambre
Est le repaire de jeunes artistes
Reconnus et de ceux à en devenir

Récompensés par le prix Double Dôme
Ils sont poètes, musiciens ou peintres
Afin de perpétuer cette belle tradition
Et d’honorer ces nouveaux talents

Pour Jacques Prévert c’est Paris at Night
Où chaque allumette offre une vision
Différente de l’être aimé, puis l’obscurité
Une imagination pour revoir l’amour sublimé

Pour moi c’est une petite lampe allumée
M’offrant la vue sur mon amoureuse dénudée
Sa bouche, son visage, ses jolis yeux
Ainsi que son dos et ses belles fesses

Ce fumeur de gitanes invétéré
A écrit tellement de textes sur Paris
Dans ses différents recueils
Chacun d’eux sont nés d’une rencontre

Je finis d’écrire ces derniers vers
En rendant ainsi hommage
Au Paris de ce poète intemporel
Mais aussi au Paris d’aujourd’hui

Thomas Carrasqueira