Le séchoir, très gai, très matinal, se rase.
La perceuse :
« Quelle heure est-il ? »
Le séchoir :
« Ne vous inquiétez pas, il est juste 3 heures du matin ! »
La Perceuse :
« Allez donc vous coucher ! »
Le séchoir :
« Je n’arrive pas à dormir, je débranche. »
Il va à la cave, en sifflotant, trouve une prise et fait :
« Oua, oua, oua.. »
Une bouteille de vin des coteaux de Layon :
« Quelle heure est-il ? »
« Il est trois heures du matin »
« Ah bon, vous réveillonnez ? »
« Non, dit le séchoir, je me rase ! »
« Vous vous sentez négligé ? »
« Non, c’est pour être beau. Vous n’allez pas me dire d’aller me coucher ? »
« Mais non mon séchoir adoré, allons faire péter une bouteille de champagne ! »
« Je suis tout à vous ! »
La chaudière se met en marche ;
« Ooooooh…. »
« Pan, pan… » fit la bouteille de champagne.
« Tiens, il y a un écho qui traîne par là, communions, communions… »
[field author]
Stéphane B.